Le Domaine de la Salle

Le domaine

Le Domaine de la Salle est constitué de plusieurs bâtiments, dont une maison de maître, et d’un terrain de 9 hectares acquis par la commune en 2006.

Histoire

L’histoire du Domaine débute vers 50 avant J.C. par l’occupation du Domaine par son premier propriétaire Fericius ou Fericiacus, qui aurait donné son nom au village.

Vers 481, le Domaine devient l’apanage des Rois Francs et est confié à un vassal, prenant le nom de Domaine de la Salle. Pépin le Bref donne ensuite le Domaine à l’Abbaye de Saint-Denis, donation confirmée en 775 par son fils Charlemagne.

En 1380, le Domaine est vendu à la Sainte-Chapelle par Pierre Despoix et Isabelle d’Auxy son épouse. En 1532, de par la volonté du Chanoine de la Chapelle, Jehan Parent, celle-ci devient église paroissiale.

C’est en 1637 qu’Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII boit l’eau de la Source Sainte-Osmane, elle donnera naissance 9 mois plus tard au futur Louis XIV. En 1791, Regnaud vend le Domaine à Louis Marie Pomponne Pinson de Ménerville, conseiller du roi. Ce dernier, émigré à Bruxelles sous la Terreur, revient en France en 1799 puis fait l’acquisition du presbytère qui jouxte l’église en 1835 et l’intègre à la cour des communs.

C’est à lui, que l’on doit l’aspect actuel du Domaine de la Salle. En 1838 il fait construire l’actuelle maison de maître, de type « manoir néo-classique » à 4 niveaux.
Les ouvertures des façades sont conçues en fonction d’axes de symétrie et non pas des pièces à éclairer.
Les niveaux sont hiérarchisés avec le rez-de-chaussée comportant les salles de réception, le 1er étage noble pour la famille, l’attique avec de petites fenêtres carrées pour les pièces et chambres de service, et enfin les combles (disposition italianisante).
Le bâtiment s’inscrit dans un parc de 9 hectares avec grande prairie en perspective sur façade moyenne, parties boisées de chênes et d’arbres d’ornement de parc paysager (cèdres, platanes, érables, sophoras, séquoias, etc.). Une source alimente une grande pièce d’eau bordée d’arbres.

En 2006 la municipalité de Féricy (621 habitants) achète le Domaine de la Salle dans le but de recentrer le foncier communal sur ce site situé au cœur du village.
Plusieurs projets d’aménagement et d’utilisation des bâtiments et du parc sont actuellement à l’étude pour une utilisation municipale et associative.

Le 9 novembre 2012 un incendie de nature intentionnelle, parti du rez-de-chaussée, ravage plusieurs pièces se propageant aux combles, détruisant planchers, charpente et toiture.
Les travaux sont ceux de première urgence permettant le rétablissement du couvert de la maison et sa stabilité :
– restauration de la charpente et remplacement des poutres brûlées
– remplacement des couvertures et gouttières
– restauration des parties de corniches en plâtre dégradées et d’enduits.
Ce projet a reçu le soutien du club Mécènes du Patrimoine en Seine-et-Marne en 2013.

Texte agrégé à partir des informations provenant de la Fondation du Patrimoine et des lettres d’informations du Domaine

Lettre 1 – Lettre 2 – Lettre 3 – Lettre 4 – Lettre 5 – Lettre 6 – Lettre 7 – Lettre 8 – Lettre 10 – Lettre 11 – Lettre 12 – Lettre 13 – Lettre 15 – Lettre 16

Entretien et rénovation

La commission élus-bénévoles

L’entretien et la rénovation du Domaine est géré par une commission comprenant des élus et des bénévoles.
Elle a pour but de restaurer et de redonner vie au Domaine de la Salle.

Les bénévoles se réunissent tous les samedi matin dans le Domaine entre 9h et 12h pour réhabiliter le parc du Domaine laissé à l’abandon depuis environ cinquante ans. Plus de 130 bénévoles de Féricy mais également d’autres communes avoisinantes ont permis de défricher le parc. Grâce à leur travail, le Domaine est aujourd’hui ouvert pour de nombreuses manifestations communales. Cette commission est ouverte à tous et chacun peut y participer selon ses disponibilités.

L’entretien du parc par des élagueurs

Le parc du Domaine de la Salle s’étend sur 9 hectares et n’a pas été entretenu depuis de nombreuses années.
Avant son ouverture au public, de gros travaux de remise en état ont été nécessaires.

Dans un premier temps, l’équipe des bénévoles a effectué le débroussaillage de la végétation ligneuse qui s’était développée sous les arbres. Une grande partie des arbres à terre a été débitée et évacuée.
La deuxième partie du travail comprenait la mise en sécurité du parc. Environ une vingtaine d’arbres ont été signalés par M. Bonnardot, arboriste au CAUE, comme potentiellement dangereux. Il existait par ailleurs de nombreuses branches arrachées pouvant tomber en cas de vent et beaucoup de bios mort à éliminer. Une convention a été signée entre la Mairie de Féricy et la section « taille et soin des arbres » du CFPPAH (Centre de Formation Professionnel et de Promotion Agricoles Horticole) de Saint-Germain-en-Laye pour ce travail.

Sous la direction de Christian Ambiehl, les apprentis sont intervenus en novembre et décembre 2008, puis en février et avril 2009. Ils sont en formation continue avec deux jours d’enseignement théorique et trois jours de pratique par semaine.
Durant les trois premiers mois, ils ont surtout effectués des travaux d’élagage : il s’agit d’une taille douce pour laisser le plus possible les arbres en port libre. Certains arbres sont très hauts, à plus de trente mètres : les élèves doivent apprendre les techniques de grimpe en respectant toutes les consignes de sécurité. A la fin de l’année scolaire ils apprendront l’abatage et le démontage.

L’entrée du parc, les arbres le long du canal et la lisière des parties boisées seront sécurisées d’ici septembre 2009, mais il faudra au moins deux années de travail pour que l’ensemble du parc retrouve sa beauté d’autrefois.

Claire Kulekci

Le contrat Initiatives 77

Notre regard s’est habitué à la restauration du porche, du muret et des abords de la Source Sainte Osmanne.
En effet, la mairie a signé une convention en 2007 avec Initiatives 77 pour la réalisation de ces travaux. Cette convention a pour objet de définir les missions et engagements réciproques des parties pour la réalisation du chantier.
Cette association loi 1901, mandatée par le Conseil général, a pour objectif de lutter contre l’exclusion professionnelle en favorisant l’accès à l’emploi des publics en difficulté d’insertion, et plus particulièrement de ceux bénéficiant des minimas sociaux.
Dans ce cadre, la Collectivité Territoriale (la mairie) et Initiatives 77 conviennent de mettre en place un chantier d’initiative locale avec un double objectif :
• faire progresser des publics jeunes et adultes éloignés de l’activité économique,
• réaliser des travaux utiles à la collectivité et à ses habitants

Le projet de restauration de la mairie correspondrait à une des actions d’Initiatives 77 : la réhabilitation du petit patrimoine.
Pendant plusieurs semaines, le chef de chantier d’Initiatives 77 a encadré 12 adultes qui apprenaient à travailler et à retrouver le monde du travail, avec les contraintes qu’ils avaient parfois oubliées.
Ils ont appris à faire de la maçonnerie autour de la Source Sainte-Osmanne, jointoyer des pierres, refaire la toiture du porche et fabriquer la clôture en bois.
Pendant ce stage de formation, quelques personnes ont bénéficié des conseils d’un élagueur professionnel qui travaillait dans le tilleul, dont il fallait nettoyer les branches sans que l’arbre ne perdre son élégance majestueuse.
Lors du bilan de fin de chantier Initiatives 77 nous informait que deux personnes avaient retrouvé du travail.
L’aide du Conseil général a permis une restauration à moindre coût pour la mairie qui a gardé la maîtrise du chantier. Des conseillers municipaux, notamment Daniel Aimar, Hervé Despots, François Gragy, furent très présents sur ce chantier pour coordonner au mieux les travaux.

Marie-Annick Mandet

 

Souscription suite à un incendie

La restauration de la toiture de la grande Bâtisse du Domaine de la Salle financé en partie par le mécénat par le biais de la Fondation du patrimoine a fait l’objet d’un REPORTAGE AU JT DE FRANCE 2 le 8 mai dernier »

Reportage de V. GAGET,
Caméraman : F. FAURE,
Monteuse : M. LESOUEF

La commission a également pour mission d’élaborer des projets pour la remise en état du Domaine. Actuellement une équipe de bénévoles s’attache à la réfection de la toiture de l’annexe de la grande bâtisse

Bienvenue sur le site